Sur les premières œuvres de Rozsda, l’on discerne d’abord ses traits de pinceaux caractéristiques. Sa touche déliée se colore de plus en plus, se libère et s’élargit de 1934 à 1939. - Françoise Gilot