SURRÉALISME HONGROIS, Musée Ferenczy, Szentendre - 2019

« Breton, il est vrai, n’est pas allé à Budapest, les Hongrois n’ont pas formé de groupe surréaliste structuré. Cependant le surréalisme y a exercé, dans ses multiples aspects, une influence primordiale, stimulant une production théorique, artistique et littéraire de premier plan ; il s’est inscrit, en filigrane, dans toute l’histoire des avant-gardes et des modernités en Hongrie. » C’est ainsi que Georges Baal ouvrait en 1985 le n° XV de la revue Mélusine consacré au surréalisme en Hongrie.

50 ans après la dissolution du mouvement surréaliste, le Musée Ferenczy à Szentendre propose une récapitulation unique sur le rôle et l’influence du surréalisme dans les arts visuels hongrois. L'exposition Surréalisme hongrois présente, du 25 mai au 1er septembre 2019, un ensemble d’œuvres des périodes 1924-1944 et 1945-1969 qui correspondent aux deux grandes périodes de surréalisme en France.

Cette vaste exposition occupe l’ensemble des salles du Musée Ferenczy où nous pouvons suivre la transformation de la peinture d'Endre Rozsda qui contribua à la diffusion des informations entre les artistes surréalistes et les artistes hongrois dès son premier séjour à Paris entre 1938 et 1943, qui joua un rôle de premier ordre dans le mouvement École européenne à Budapest entre 1945 et 1948, et qui participa aux activités du groupe surréaliste après son exil définitif à Paris, entre 1957 et 1964.

 

Peu après que le groupe surréaliste ait rédigé le tract « Hongrie soleil levant » faisant suite à l’écrasement de la révolution hongroise, André Breton signait début 1957 la préface de la première exposition de Rozsda à Paris dans la galerie Furstenberg dirigée par Simone Collinet.

 

Rozsda participa ensuite pendant quelques années aux activités du groupe, collaborant notamment en 1961 à l’Exposition internationale du surréalisme à la Galerie Schwarz à Milan, et recevant en 1964 le prix Copley qui lui fut décerné par un jury comprenant : Hans Arp, Alfred Barr jr., Matta, Max Ernst, William S. Lieberman, Man Ray, Roland Penrose, Sir Herbert Read, Barnet et Eleanor Modes, Darius Milhaud et Marcel Duchamp.