20e anniversaire de la disparition d'Endre Rozsda


16 septembre 2019

Cimetière de Montmartre - Atelier Rozsda, Bateau-Lavoir

Il y a vingt ans, jour pour jour, Françoise Gilot ouvrait le cortège derrière la dépouille d’Endre, soutenue par sa fille Paloma Picasso et Antal Szekely, le compagnon d’exil de Rozsda.

C’était l’automne, il pleuvait.


Aujourd’hui, le soleil éclatant de l’été indien nous réchauffe pour inaugurer la stèle en marbre qui va désormais signaler la tombe d’Endre recouverte d’un tapis de cyclamens aux couleurs de rouille.


Le poète François Lescun est là et nous accueille en lisant son émouvante Lettre à Endre

Rozsda : « …plus qu’autour d’une tombe, c’est autour de ton souvenir que nous nous sommes rassemblés. Le souvenir de ta force physique et morale exceptionnelle, ta carrure magistrale, ta barbe prophétique, la noblesse de ton visage, tes petits yeux si vifs et pétillant de malice. Ta voix aussi, prudente et rocailleuse. Ton rire éclatant. Ton amour inlassable de la vie… ».


Nous quittons le cimetière et partons vers Le Bateau Lavoir où des films et « empanadas » nous attendent. La soirée se finit en musique et les chants des « Marx Sisters » réveillent l’atelier de Rozsda qui était, c’est sûr, aux anges.



Nous remercions chaleureusement Mme Michèle Trante, vice-présidente de la Société d’Histoire et d’Archéologie des 9e et 18e arrs. qui nous a honorés de sa présence. Nous remercions aussi toutes celles et tout ceux qui nous ont fait parvenir des messages de soutien, la Maire de Paris, Mme Anne Hidalgo, par l’intermédiaire de son conseiller M.David Godevais ainsi que M. Éric Lejoindre, Maire du 18e arr. et le conseiller de M. Jack Lang, M. Claude Mollard. Les représentants du Musée de Montmartre, de La Femis et de différentes écoles élémentaires de l’arrondissement, ont regretté ne pas pouvoir être à nos côtés .


17 septembre 2019

Galerie Les Yeux Fertiles : Mélusine - Rozsda


Jean-Jacques Plaisance nous a fait l’amitié de nous accueillir dans sa galerie pour la présentation de la version papier de la revue Mélusine Numérique N° I consacré à Endre Rozsda. Pour le plaisir des yeux, il a réalisé un accrochage des œuvres de Rozsda des années 1960 à 1980.



Françoise Py (directrice de publication et animatrice de l’A.P.R.E.S. présidée par Henri Béhar) nous a rappelé que cet ouvrage rassemble les actes de la journée d'étude organisée à la Halle Saint-Pierre le 10 mars 2018.


Nathalie Georges-Lambrichs, qui a bien connu Rozsda et son œuvre, nous a offert lors d’une lecture une vibrante critique de Mélusine – Rozsda.



Elle résume ce numéro de revue en ces termes : « Divers et diffractés, les textes se répondent, enserrant un espace qui toujours les excède, mais pousse chacun dans sa logique, à fond : témoignages, analyses, rapprochements et voisinages, le souffle du surréalisme anime un portrait de l’artiste en neuf fragments [...] »


De cet ouvrage, il a aussi été tiré trente exemplaires numérotés, sous coffret, accompagnés chacun d’un dessin original de l’artiste. Pour les quelques coffrets restants le prix est de 300 €.


Les 20 ans sont révolus, l’avenir est couleur Rozsda...