CENTENAIRE ROZSDA - 2013

LE TEMPS RETROUVÉ, 

Galerie Nationale Hongroise, Budapest

La Galerie Nationale Hongroise a

présenté une exposition exceptionnelle

des plus importants tableaux, dessins

et photographies de Rozsda du début

des années 1930 à la fin des années

1990.

« L'exposition Endre Rozsda : Le Temps retrouvé prend le parti de se concentrer exclusivement sur les périodes les plus marquantes de la création artistique d'Endre Rozsda. Rappelons toutefois que son oeuvre n'est pas tant faite de ruptures que de mutations progressives et de métamorphoses. (...) Cependant, comme toutes les grandes oeuvres, celle-ci continuera de susciter de nouvelles interrogations et de nouveaux émerveillements. Sa découverte ne fait véritablement que commencer. » - Les commissaires

« Notre exposition est une salutation à Endre Rozsda qui est né il y a cent ans. Les oeuvres exposées nous font ressentir la force vive de cet artiste ayant eu une vision et une pensée originale, un sens de l’humour et de l’amour, et nous permet de mieux comprendre l’union indissociable entre l’art hongrois et l’art universel. » - Dr. László Baán, Directeur général de la Galerie Nationale Hongroise

 

 

« Le vrai pays d’élection de Rozsda, ce sont ses toiles qui en dessinent le paysage. L’univers qu’il déploie sous nos yeux échappe aux contingences de l’histoire. C’est un monde étrange et magique, où les plans et les échelles se mêlent, l’intérieur et l’extérieur, la couleur pure et l’écho. À le parcourir, on conçoit aisément, ce qui, dans ce monde parallèle, a pu séduire André Breton (...) Mais l’on mesure aussi à quel point Rozsda se sera très vite affranchi de tout académisme, y compris surréaliste, pour emprunter un chemin qui n’était qu’à lui, très loin de Budapest et très loin de Paris, dans la peinture pure. » - Roland Galharague, Ambassadeur de France en Hongrie

ROZSDA 100, Galerie Várfok, Budapest

Au total 37 œuvres, dont une trentaine jamais exposées auparavant au public, figuraient l’exposition centenaire Le Fil de la Parque présentée par la Galerie Várfok. A travers les peintures et les œuvres sur papier, conservées jusqu’à l’exposition à l’Atelier Rozsda, et révélant uniquement la période non-figurative de Rozsda, se déploie l’univers ludique mais complexe de l’artiste.

 

Parmi les peintures, neuf forment une entité quasiment close vu que Rozsda a commencé ces œuvres en 1977 alors qu’il passait quelques mois en Californie en tant que l’invité de Françoise Gilot.

 

« Je suis la Parque qui tresse le fil du temps, qui crée les choses, mais non celle qui les achève. » – écrit Rozsda dans ses Méditations : les œuvres exposées, conçues entre 1942 et les années 1980, laissent découvrir comment Rozsda partait à la recherche du temps à partir de la surface mentale créée par le matériau.

LES PERLES DU TEMPS, Musée Kanizsai Dorottya - Mohács

 

A l’occasion du centenaire de la naissance d’Endre Rozsda, sa via natale a rendu hommage à l’artiste avec l’exposition « Les Perles du Temps » organisée à la Musée Dorottya Kanizsai.

Le matériel d’exposition – qui était composé des œuvres de collections privés et de la Galerie Várfok – a présenté les sections principales de l’art de Rozsda : tandis que les peintures ont montrés principalement les changements les plus vigoureux et représentent les époques proéminentes dans l’ouvre de l’artiste, ses œuvres sur papier exposés ont été concentrées sur les relations fines, surlignant les situations de la vie particulières, ou des techniques et points d’intérêt versatiles.